Depuis 2002, les sujets porteurs d’un implant cochléaire sont considérés comme étant à risque de contracter une méningite bactérienne en comparaison au reste de la population.
Depuis cette date l’ANSM (Agence Nationales de sécurité des Médicaments) recommande aux médecins qui suivent les patients porteurs d’implants cochléaires de s’assurer du bon suivi du calendrier vaccinal et des rappels nécessaires ainsi que la vaccination anti pneumococcique.

Suite aux questions de nombreux adhérents, nous avons interrogé des médecins pour connaitre toutes les spécificités liées au vaccin contre la Covid-19 et à l'implant cochléaire.

Le champ magnétique dégagé par l’Imagerie à Résonnance Magnétique (IRM) exerce une force sur tous les matériaux magnétiques situés à proximité.

Il est donc important de prendre certaines précautions avant de passer une IRM, car le champ magnétique peut engendrer des dysfonctionnements, voire des dommages, de la partie interne de l’implant cochléaire.

Lorsque l'on porte un implant cochléaire, certains actes ou examens médicaux ne peuvent pas être pratiqués, alors que d'autres requièrent de respecter des contraintes ou procédures spécifiques.

Début juillet 2002, une alerte a été lancée par plusieurs agences nationales de santé dans le monde concernant un risque de méningite lié à l'implant.